Françoise Blancan, la fabrique du vin.


Huit hectares. C’est une petite propriété viticole du sud Gironde qui domine les coteaux de Malagar. Pourtant Françoise semble perdue dans un océan de verdure lorsqu’elle arpente son domaine de Gingeau. La maison et le chai sont en contrebas, il faut monter aux vignes…domaine de guingois ! Mais le plaisir est là, chaque jour, dans les vignes. Il faut tailler en hiver, descendre les sarments, surveiller la naissance des bourgeons, la première feuille, puis lier les pousses, craindre les dernières gelées, attendre la floraison, s’émouvoir des premières grappes, traiter, tondre entre les rangs, anticiper les prochaines vendanges. Françoise est dans les vignes chaque jour de l’année comme ses parents, grands-parents et aïeuls avant elle. Laurent, son compagnon, est à ses côtés en rentrant du travail. C’est lui qui monte sur le tracteur pour les travaux mécanisés tandis que Françoise est au chai. 
Le chai, un espace alchimique où s’opère la magie de la vinification. Françoise et Laurent assurent seuls toutes les étapes de la fabrique du vin, de la vendange à la mise en bouteille. La récompense est au bout de l’énergie déployée pour conduire le vin à la presse, surveiller les deux fermentations nécessaires ou encore nettoyer les cuves. Le samedi matin, après avoir chargé son camion, Françoise rejoint le marché de Bègles, tout à la joie de fournir à ses clients et ses amis le fruit de son travail. C’est là que vous pouvez la rencontrer, de l’aube à 13 h, place du XIV juillet.

 

Pour découvrir le domaine de Françoise : 

http://domainedegingeau.e-monsite.com/